Choix d'un modèle de dispersion atmosphérique en milieu urbain : un exemple fictif et comparaison des résultats

publié le 1 juin 2015 à 07:15 par Denis Dionne
De nombreux modèles de dispersion atmosphérique existent et peuvent amener des résultats différents.  Les développeurs des modèles ont habituellement défini les limites d’application ainsi que l’utilisation visée de leurs algorithmes et options intégrés, mais il n’est parfois pas aisé de sélectionner ou justifier le meilleur modèle.  Par exemple, malgré que les modèles AERMOD et CALPUFF soient approuvés pour utilisation par la plupart des juridictions, ils présentent des limitations quant à leur application pour certains contextes particuliers, notamment en milieux urbains.  Il est donc important d’évaluer la pertinence de leur utilisation pour des études d’impacts et une discussion préalable avec l’entité responsable d’évaluer l’étude est de mise pour confirmer quel modèle et paramètres est à choisir.

Comments